Conseils et astuces pour manger vegan pour pas cher
Alimentation Devenir vegan Manger vegan

Mes conseils pour manger vegan pour pas cher et diversifié

A tort, beaucoup de non vegan pensent que le budget alimentaire vegan est très élevé. Pour cause, on associe souvent ce mode de vie à un luxe peu accessible. Pourtant, c’est une idée reçue totalement fausse.

Je vois régulièrement des personnes non initiées à ce mode de vie déclarer qu’être vegan coûte cher. Ces personnes se basent sur le prix des similis carnés que l’on trouve en grande surface, ou encore comparent le prix du litre de lait de vache au végétal. Mais d’autres qui débutent dans ce style de vie vegan se demandent également comment avoir un régime végétalien pas cher. En fait, la raison pour laquelle on pense à tort que manger vegan est synonyme de budget explosé, c’est parce que les gens tentent de manger vegan de la même manière qu’ils mangent en étant omnivores.

Tout simplement, la transition vegan passe par une rééducation de sa façon de manger. On ne doit plus chercher à avoir une alimentation végétale identique à une alimentation carnée mais adopter de nouvelles habitudes.. Et je vous vois venir, cela n’empêche pas de se faire très plaisir ! En devenant vegan, vous allez découvrir de très nombreux aliments gourmands dont vous ne pourrez plus vous passer.

Dans cet article, je vais vous prouver qu’on peut devenir végétalien et remplacer la viande sans se ruiner. Pour cela, je vous livre mes conseils au quotidien pour dépenser moins d’argent dans mes courses et manger vegan pour pas cher.

Manger vegan pour pas cher : qu’est-ce que j’achète ?

Considérant qu’une assiette vegan pour un repas équilibré devrait normalement contenir :

  • Une portion de céréales
  • Une portion de légumineuses
  • Une portion de légumes (de saison, idéalement)

On ne peut plus dire qu’on ne mange pas équilibrer en étant vegan puisque cette répartition offre une quantité de possibilités infinies. Il existe une pléthore de céréales pour changer du riz et des pâtes : quinoa, boulgour, semoule… Les légumineuses sont tout aussi nombreuses, par exemple les lentilles, les différents haricots, les pois chiches, le soja. On peut les consommer tels quels ou les transformer pour en faire des steaks, des boulettes, des saucisses et autres ! D’ailleurs, le tofu étant à base de soja, c’est aussi une autre façon de consommer ce type d’aliment. Les légumineuses vont être la source de vos protéines et le prix au kilo est très peu élevé ! Les lentilles coutent moins de 2€ le kilo, un prix idéal pour les petits budgets. Enfin, les légumes ne représentent pas un gros budget non plus si l’on respecte les saisons.

En bref, manger vegan pour pas cher c’est totalement accessible quand on suit ce schéma. Mes courses sont toujours composées de ces trois catégories d’aliments et je dépense entre 20€ et 25€ par semaine, parfois moins quand j’ai du stock d’aliments secs.

Mon astuce ? On supprime de sa liste de courses tous les aliments transformés et cuisinés. Vous voulez un chili de haricot rouge ? N’achetez pas une conserve déjà toute prête, cela vous reviendra bien plus cher que des haricots bruts, de la sauce tomate et des épices. Et cela vaut pour toutes les préparations. Vraiment, acheter quelque chose de déjà tout préparé c’est ce qui vous coute le plus cher dans vos courses. Il n’y a qu’à comparer le prix d’un paquet de biscuit industriel au coût de revient si vous faites cela vous-même ! Personnellement, je n’achète plus de biscuit et autres en-cas préparés, cela n’a aucun intérêt nutritif et je prends plus de plaisir à les préparer moi-même, en plus de faire des économies et de manger plus sainement.

Les épices pour manger vegan pour pas cher

Les condiments et épices : les meilleurs amis de votre alimentation végétalienne

Avant, j’assaisonnais très peu mes plats à part les classiques sels et poivres. Mes repas étaient assez fades et j’avais l’impression de manger toujours pareil. Quand on n’a pas un énorme budget pour manger des aliments très diversifiés, les condiments vous sauvent la vie. Pour donner un exemple, j’achète toujours les 4 ou 5 mêmes légumes lors de mes courses et pourtant, je ne me lasse pas ! Dans chacun de mes plats, j’utilise différentes épices et condiments pour donner de la saveur à mes repas. Cette astuce participe grandement à m’aider à manger vegan pour pas cher !

Vous faire un stock de ces ingrédients représente un petit budget au départ, mais les condiments se conservent et vous en utilisez que très peu par repas. Je pense que je renouvelle une épice une à deux fois par an à tout casser ! Je préfère mettre le prix pour des épices de qualité dont je n’aurais pas besoin d’en mettre en grande quantité dans mes recettes, plutôt que des produits bas de gamme sans saveur.

Mes condiments essentiels ?

  • Sel, poivre, ail et oignon en poudre
  • Herbes de Provence, basilic et persil séchés
  • Cumin, curcuma, gingembre, muscade, paprika, cannelle
  • Sauces soja (sucré et salée) et BBQ, moutarde, ketchup
  • Sauce tomate, crème de soja, lait de coco (je ne sais pas si ça entre dans la catégorie mais ce sont des choses que j’ai toujours chez moi aussi)

Selon vos préférences culinaires, vous pouvez acheter différentes sauces asiatiques, du miso, de la sauce sriracha ou d’autres épices. Mais pour débuter, la liste ci-dessus est, selon moi, idéale.

Faire des menus

Un point essentiel pour faire des économies : faire des menus. Avant d’aller faire mes courses, je recense tout ce que j’ai dans mes placards et mon frigo et j’établis des recettes autour de ces aliments. Des plats peu coûteux en termes d’argents et de temps, que je vais manger sur deux repas. Ma liste de courses va ainsi se composer uniquement d’ingrédients qu’ils me manquent à la réalisation de ces plats.

Cette méthode est idéale pour apprendre à acheter que ce dont on a besoin, ne plus gaspiller ou laisser traîner des conserves au fond des placards, mais surtout : revoir ses courses à la baisse !

J’ai une liste de plats simples, qui demandent des ingrédients peu coûteux, que je cuisine chaque semaine. Cela me permet d’avoir toujours le même type de liste de courses et de gagner du temps. Pour varier, je m’inspire de blogs français et anglophones, de chaînes YouTube, groupes sur Facebook, etc., où je trouve de nombreuses idées de recettes.

Manger vegan pour pas cher

Les similis ne sont pas obligatoires

C’est une fausse idée à laquelle de nombreux non-vegan croient : non, il n’est pas nécessaire d’acheter des similis. Et si vous souhaitez manger vegan pour pas cher, je vous conseille grandement d’arrêter de vous ruiner dans ces produits !

Le lait végétal se réalise très simplement chez soi et pour un prix totalement dérisoire ! Quant aux yaourts, ce n’est que mon avis, ils sont totalement dispensables car ont une valeur nutritive nulle. Quand j’en achète, c’est uniquement pour réaliser mes muffins ou gâteaux aux yaourts.

Mais quid des fromages vegan ? On prend très vite l’habitude de ne plus consommer de fromage sous les formes habituelles. Je me suis rendu compte que les rares fois où j’achetais du faux-mage (à un prix exorbitant !), je le délaissais finalement, bien que le goût soit sympa. J’achète alors de la levure maltée qui a un léger goût fromager, idéal pour les pâtes, les gratins, salades, tartes salées…

Quant aux similis carnés, c’est ce qui coûte le plus cher. En magasin bio comme en grandes surfaces conventionnelles, on trouve des nuggets, des steaks, des cordons-bleus et autres produits onéreux et pas toujours très bons. Comme je le disais plus haut, lorsqu’on mange vegan on change sa façon de manger au sens global, et ces produits sont totalement facultatifs. J’en achète de temps à autre quand mon budget le permet, mais le reste du temps ces produits ne font pas partie de ma liste de course.

Faire les fins de marché

Si vraiment votre budget est serré, vous avez la possibilité de faire les fins de marché pour économiser dans vos courses ! Vous aurez un bon panier de légumes et de fruit de saison, généralement bio, pour un prix dérisoire voire gratuitement dans le cas des produits abîmés. N’ayez pas peur de ramener plus de légumes que ce que vous allez consommer pendant la semaine, si vous avez un congèle vous pouvez réaliser vos propres poêlés de légumes pour les jours de flemme.

Je vous assure qu’il est possible de réduire un maximum son budget alimentaire lorsqu’on devient conscient de ce qu’on achète et que l’on prévoit ses menus. Et vous, quelles sont vos astuces pour réduire votre budget de course ?

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :